Se faire du bien en faisant du bien aux autres
Inspire-moi

Se faire du bien en faisant du bien aux autres

Écrit par Chantal Lacroix

Chaque geste posé pour le bien des autres a une répercussion plus grande qu’on pense. Contribuer aux autres, ça change le monde, en commençant par le nôtre. En donnant un peu de notre temps, de notre argent, de notre talent, de notre écoute, c’est à toute notre communauté que nous contribuons. Si on améliore ne serait-ce que la vie d’une seule personne, l’effet se fera nécessairement sentir dans la vie des gens autour d’elle. Au final, quand une personne se porte mieux, c’est toute notre communauté qui va mieux.

Faire preuve de solidarité n’implique pas nécessairement de consacrer 20 heures par semaine à une cause, mais de donner un peu de notre temps ici et là, selon nos disponibilités. Saviez-vous que notre société tourne entre autres grâce aux bénévoles? Au Québec, nous sommes près de 2,5 millions de personnes à faire du bénévolat chaque année. Ça, ce sont les chiffres répertoriés. Il y a aussi tous ces gestes posés au cœur de nos familles, de notre voisinage ou même, de façon anonyme et qui font tant de bien!

Dans notre société, les besoins sont grands : on peut trouver une cause qui nous touche et offrir quelques heures. Il est aussi possible de donner un coup de pouce à quelqu’un dans notre entourage qui en a besoin. Que ce soit en offrant à une dame âgée de notre voisinage de faire quelques courses pour elle ou en donnant quelques heures de gardiennage à une maman débordée, chaque petit geste compte.

Outre le fait que cela contribue à notre propre bonheur, le bénévolat permet de faire de belles rencontres, d’élargir son cercle de relations, de briser l’isolement, de mettre son talent à profit et de renforcer l’estime de soi. Certains disent même qu’aider les autres donne un sens à leur vie. D’autres prétendent que lorsqu’ils donnent, ils reçoivent plus encore! Donner du bonheur rend heureux. Quelle belle manière de faire du bien. À soi et aux autres.