Maintenir son poids à la ménopause
Mieux-être

Maintenir son poids à la ménopause

Écrit par Maigrir 2

Fitness and weight loss concept, dumbbells, white scale, notebook, tape measure and fruit on a wooden table, top view

Dans la vie d’une femme, il peut arriver que certains moments soient plus propices à la prise de poids. L’un d’entre eux est sans contredit la ménopause. Bouffées de chaleur, sueurs nocturnes et changements corporels ne sont que quelques effets de cette période de transition chez la femme. Mais est-ce que la ménopause fait réellement engraisser ? Normalement, la ménopause survient autour de la cinquantaine. Lorsqu’elle se produit, le taux d’oestrogènes (hormones féminines) et le métabolisme de base diminuent. Cette diminution entraînera définitivement une baisse de vos besoins en énergie (alimentation). En général, cette baisse est de l’ordre de 100 à 200 Kcal par jour. Cela peut sembler banal, mais si vous ne modifiez pas vos habitudes, c’est de 700 à1400 Kcal par semaine qui seront converties en graisses corporelles. En sachant qu’il faut 3500 calories d’énergie accumulées afin de créer 1 lb de graisse, cela représente un gain de poids de ¼ à 1/2 lb par semaine. Au début, il se peut que vous trouviez cette prise de poids négligeable, mais à la fin de l’année, vous pourriez avoir un gain de poids de l’ordre de 13 à 26 lb.

Comment faire pour diminuer les effets de la ménopause ?

Comme nous l’avons expliqué plus haut, la ménopause en soi n’est pas responsable de la prise de poids ; cela est en grande partie dû à votre métabolisme qui ralentit. Afin de contrecarrer la prise de poids, voici ce que vous devez faire :

1.  Augmentez votre niveau d’activité physique (environ de 20 à 30 minutes de plus par jour).
2.  Augmentez votre consommation de fruits et légumes (surtout de légumes).
3.  Diminuez votre apport énergétique de 100 à 200 Kcal par jour (ne jamais descendre en deçà de 1200 Kcal par jour).

Qu’en est-il de l’hormonothérapie ?

On a souvent cru à tort que la prise d’hormones faisait engraisser. Il est effectivement possible que le pèse-personne indique quelques livres de plus lorsque vous vous pesez. Toutefois, cela est attribuable en grande partie à la rétention d’eau causée par la médication et non à l’accumulation de graisses. En bref, l’hormonothérapie ne fait pas grossir si elle est bien adaptée.
Ce texte est extrait de Maigrir 2 de Chantal Lacroix, en collaboration avec Jimmy Sévigny, publié aux Éditions Lacroix.