La Saint-Valentin : la fête de l’amour
Inspire-moi

La Saint-Valentin : la fête de l’amour

Écrit par Chantal Lacroix

En cette Saint-Valentin, célébrons l’amour !

Année après année, le 14 février est l’occasion toute désignée pour célébrer l’amour. Les couples profitent généralement de l’occasion pour se dire encore une fois combien ils s’aiment. Certains célibataires se félicitent de leur choix, d’autres se sentent seuls. Les parents soulignent cette fête en offrant de petites surprises à leur progéniture. Les enfants à leur tour offrent des dessins et des bricolages sur lesquels les cœurs foissonnent. À la Saint-Valentin, on célèbre l’Amour, avec un grand A.

Quel que soit notre statut -en couple ou célibataire- la Saint-Valentin nous concerne tous, car l’amour n’est pas réservé qu’aux amoureux. Il est partout dans notre vie et prend plusieurs visages : dans notre lien à nos enfants, à nos frères et sœurs, à nos parents, à nos amis. Le 14 février nous offre l’opportunité de reconnaître la somme d’amour qui circule dans notre vie et nous donne la possibilité de témoigner de notre attachement à tous ceux que nous aimons. Un mot, un coup de fil, un texto sont parfois suffisants pour rappeler à nos proches qu’ils sont précieux et qu’ils comptent à nos yeux. Peut-on rêver d’un plus beau cadeau qu’un message disant : « Merci d’être dans ma vie » ?

Mais il y a aussi ceux qui sont seuls et qui désespèrent d’être deux à nouveau un jour. Certains vont même jusqu’à renoncer en se disant convaincus qu’ils sont condamnés à un grand désert amoureux. Pour d’autres qui ont apprivoisé la solitude, le célibat peut être une période bénie durant laquelle on apprend à mieux vivre avec soi-même. C’est le moment idéal pour mieux se connaitre, pour développer de nouveaux liens, pour se concentrer sur ses rêves de vie et se donner tout ce dont on a besoin, sans avoir à négocier avec qui que ce soit. Car personne mieux que nous-même peut nous apporter ce qui a vraiment de l’importance et du sens pour nous.

On ne peut parler d’amour sans aborder la question de l’amour de soi. On cherche souvent à l’extérieur ce qui se trouve d’abord à l’intérieur. Un proverbe prétend qu’ « On ne peut donner ce qu’on n’a pas. » Pour donner de l’amour, il faut en avoir reçu et en avoir pour soi. Il faut faire le plein avant d’offrir, de remettre, de transmettre. De la même manière, il faut s’aimer pour aimer. L’amour qu’on se porte est rattaché à l’estime de soi et à notre lien à nous-même. Qu’on le veuille ou non, nous sommes capables d’aimer à la mesure de notre capacité à nous aimer.

Que vous soyez célibataire ou en couple, en cette belle Saint-Valentin, pourquoi ne pas vous offrir le plus beau cadeau que vous puissiez vous donner : de l’amour. Appréciez qui vous êtes, félicitez-vous pour tout ce que vous avez traversé, reconnaissez les forces et les talents qui sont les vôtres. Et acceptez vos limites et vos imperfections. En d’autres mots, aimez-vous.

Pour la fête de l’amour, je vous encourage à établir un lien précieux à vous-même, à l’entretenir, à le chérir. Apprendre à s’aimer est un défi qu’il nous faut tous relever, mais c’est le plus beau cadeau que nous puissions nous faire et qui permet de mieux aimer ceux qui nous entourent.

Joyeuse Saint-Valentin !

Chantal Lacroix