Conseils pour maintenir un cerveau en santé
Mieux-être

Conseils pour maintenir un cerveau en santé

Écrit par Sophie Éthier

Pour vieillir en santé, on suggère de prendre soin de sa santé physique et mentale, mais on doit aussi prévenir le déclin des fonctions cognitives. Puisque les femmes sont plus souvent atteintes de la maladie d’Alzheimer que les hommes, elles auraient avantage à mettre en application ces quelques recommandations des plus bénéfiques pour le cerveau.

 

Faire de l’exercice et bien s’alimenter

Faire de l’exercice durant 30 minutes, à raison de 5 fois par semaine contribue à garder un cerveau en santé. Pour un résultat optimal, on alternera entre une activité cardiovasculaire et une séance de musculation. Sur le plan de l’alimentation, on recommande une alimentation riche en fruits et légumes, faible en gras saturés, en sucre et en sel. On aura intérêt à réduire sa consommation de viande rouge, mais on fera la belle part au poisson qu’on pourra manger jusqu’à trois fois par semaine.

 

Gérer son stress

Comme on le sait, le stress peut être parfois positif et stimulant, mais trop de stress aurait l’effet inverse. Il importe de trouver une activité qui permette de relâcher la tension, que ce soit un passe-temps, une technique de relaxation, la pratique de la méditation ou du yoga.

 

S’adonner à des activités intellectuelles

S’adonner à des activités intellectuelles est profitable à la santé cérébrale. Il est possible de stimuler de nouvelles zones du cerveau en osant quelque chose de différent, en étudiant une langue étrangère, par exemple.

 

Protéger sa tête

Un impact, même léger, aurait la capacité d’affecter le cerveau. La prévention impose de limiter la pratique de sports violents et de toujours protéger sa tête lorsque c’est nécessaire.

 

Exercer sa mémoire

On peut exercer sa mémoire par des exercices simples, par exemple en jouant à des jeux de logique ou en retenant par cœur sa liste d’épicerie. Il est profitable de changer ses habitudes. On emprunte généralement la même route pour aller et revenir du travail. Pourquoi ne pas adopter un parcours différent et changer régulièrement ses habitudes? Ceux qui sont droitiers pourront n’utiliser que la main gauche durant toute une journée. L’exercice plutôt simple en apparence représente un grand défi pour le cerveau. Il est aussi possible de faire des exercices en ligne, notamment sur le www.ibraining.com

 

Sophie Éthier, Ph.D. en gérontologie, professeure agrégée et chercheuse, École de service social, Université Laval.