10 croyances à propos de l’entraînement*
Mieux-être

10 croyances à propos de l’entraînement*

Écrit par (extrait du livre Maigrir 2)

Qui dit bouger, dit automatiquement mythe en entraînement. Afin d’amorcer votre virage santé, vous devez être bien informé sur le sujet. Vous avez sans doute déjà entendu dire que tel exercice faisait perdre du « ventre » ou que la génétique était la principale responsable des problèmes de poids. Vous découvrirez que certains faits allégués cachent parfois une tout autre vérité. Bonne lecture !

 

1- La musculation fait grossir les muscles et, donc, fait prendre du poids.

Demi-vérité : Il est en effet possible que le pèse-personne affiche quelques

kilos de plus si on a travaillé très fort et soulevé de lourdes charges. Toutefois, la grande majorité des gens ne se rend pas à cette étape de musculation avancée. La plupart des femmes évitent de faire de la musculation par peur de voir leurs muscles grossir. En fait, en suivant un programme adapté qui vise l’endurance musculaire, vous seriez en mesure d’augmenter votre dépense énergétique, d’améliorer votre tonus musculaire et, en fin de compte… de maigrir davantage.

 

2- Pour ressentir les bienfaits de l’activité physique, il faut s’entraîner de façon intense.

Faux : Il a été prouvé qu’une activité physique d’intensité moyenne effectuée pendant une courte période pouvait être bénéfique de façon quasi instantanée, tant pour votre moral que pour votre corps. Si votre but est de perdre du poids tout en améliorant vos capacités cardiovasculaires, nous vous suggérons d’utiliser les intervalles. Cette technique consiste à fournir un effort d’intensité moyenne pendant une certaine période puis d’augmenter l’intensité pendant une autre période. Pour chaque intervalle de 2 minutes, marchez normalement pendant 1 minute 30 secondes, et augmentez la cadence pendant 30 secondes. Répétez l’exercice de 10 à 15 fois.

3- Il est possible de perdre de la graisse de façon localisée.

Faux : Le corps humain est bien fait, lorsqu’il a besoin d’aller puiser dans les réserves de graisse, il le fait de façon uniforme, c’est-à-dire dans tout votre corps. Les dépôts graisseux ont tendance à se localiser au niveau de l’abdomen, des hanches et des cuisses. Il est donc normal d’avoir l’impression que les gens qui sont en train de maigrir perdent plus de poids dans ces parties du corps. Perdre 10 % de graisse se remarquera assurément plus au niveau de l’abdomen que dans l’avant-bras, car il y en a généralement moins en réserve à cet endroit-là.

4- Si on ne bouge pas au moins trois fois par semaine, cela ne sert absolument à rien.

Faux : Lorsqu’il est question d’activité physique, un peu vaut mieux que pas du tout. Bougez à chaque occasion qui se présente. Bien qu’il soit recommandé de s’entraîner au minimum trois ou quatre fois par semaine pour en tirer un maximum de bénéfices, entreprendre une grande marche d’une heure portera également des fruits. Vous brûlerez des calories et tonifierez la plupart de vos muscles, tout en vous oxygénant. De plus, chaque précieuse minute que vous investirez dans votre santé en vous activant vous empêchera de penser à votre garde-manger.

5- La dépense énergétique liée à l’entraînement permet de manger pratiquement n’importe quoi tout en gardant un poids stable.  

Faux : Si vous êtes de cette école de pensée, sachez que la dépense énergétique lors d’un entraînement ne suffit généralement pas, à elle seule, à éliminer des kilos. Un entraînement d’intensité moyenne pratiqué pendant 60

Minutes vous permettra de brûler de 400 à 700 calories. Si après la séance d’exercice, vous comblez votre faim avec un cornet de crème glacée, une barre

de chocolat, plusieurs fruits ou un paquet de noix mélangées, il y a fort à parier que vous aurez repris presque toutes les calories perdues. Toutefois, l’activité physique vous aidera sûrement à mieux contrôler votre appétit, à faire de meilleurs choix santé et à avoir une meilleure estime de vous-même. Bref, combiner l’entraînement et une alimentation équilibrée se révèle nécessaire pour que la perte de poids reste saine et durable.

6- Il est important de s’étirer avant et après l’entraînement.

Faux : C’est ce qu’on a pensé durant plus de 50 ans ! Toutefois, depuis une quinzaine d’années, différentes études ont été effectuées sur ce sujet. On s’entend maintenant pour affirmer que les étirements avant un entraînement ne diminuent aucunement les risques de blessures. Par ailleurs, ils pourraient même nuire à vos performances, en obturant des vaisseaux qui traversent les muscles et en perturbant votre coordination. Cependant, après un entraînement, il est conseillé de s’étirer afin de favoriser un retour au calme et d’augmenter la souplesse. Que devez-vous faire alors avant l’entraînement ? Il est important de vous échauffer et d’activer vos muscles avant votre effort principal. Par exemple, avant une séance de musculation, de 8 à 12 minutes d’exercice d’intensité modérée cardiovasculaire feront l’affaire.

7- Pour optimiser l’entraînement et, du même coup, la perte de poids, il est préférable de le faire le matin.

Demi-vérité : En tant que coach, je serais porté à vous dire que le meilleur moment est celui qui vous convient. Par contre, les recherches démontrent que le corps humain atteint normalement son niveau maximal de performance entre 8 h et 10 h. Cela serait dû au fait qu’on est frais et dispos, sans ressentir le poids du stress et de la fatigue accumulés après une journée.

8- À partir de 50 ans, s’entraîner ne vaut plus la peine.

Faux : En fait, les quinquagénaires auraient intérêt à miser sur un entraînement

cardiovasculaire et musculaire. Du point de vue physiologique, on considère que la fleur de l’âge se situe entre 25 ans et 30 ans. Si vous n’entreprenez aucune activité physique les années suivantes, vos paramètres physiques diminueront. En effet, votre métabolisme de base tout comme votre masse osseuse diminueront et vos muscles commenceront à s’atrophier. Le fait de faire de l’exercice de type cardiovasculaire et de suivre un programme de musculation permettra de conserver, voire d’optimiser, votre état de santé.

9- Pour perdre du poids, l’entraînement de type cardiovasculaire est préférable à la musculation.

Faux : Sur le coup, il est certain qu’un entraînement de type cardiovasculaire génèrera une dépense plus importante de calories. Par contre, les impacts énergétiques de la musculation peuvent durer jusqu’à 48 heures après votre séance d’exercice. De plus, faire de la musculation vous permettra de tonifier vos muscles, de solliciter plus de fibres motrices à l’effort, de diminuer les risques de blessure et, par conséquent, de brûler plus de calories. Bref, lorsque vous entendrez des allégations relatives à l’activité physique et à l’entraînement qui vous semblent plutôt discutables, assurez-vous toujours de vérifier leur véracité auprès de spécialistes dont les connaissances sont à jour dans ce domaine.

10- S’il n’y a pas de sudation pendant l’effort physique, c’est que l’entraînement n’est pas assez intense.

Faux : La sudation est un mécanisme physiologique servant à tempérer le corps. Si, par un frisquet matin d’automne, vous vous entraînez de façon modérée vêtu d’un chandail léger, il est normal que celui-ci ne soit pas imbibé de sueur. En effet, votre corps n’a pas besoin de provoquer ce phénomène. D’un autre côté, vous vous mettrez fort probablement à suer lors d’une chaude journée d’été, même en ne faisant pratiquement rien. Cela ne signifie pas que vous brûlez plus de calories pour autant.

 

* Ce texte est un extrait du livre Maigrir 2 de Chantal Lacroix, en collaboration avec Jimmy Sévigny, publié aux Éditions Lacroix.